Optical Aperture photography

Villages, nature & animaux de France et d’ailleurs…

Petite découverte architecturale : abbaye de Saint-Papoul

Dans la continuité des posts précédents, je vous fais découvrir, probablement, une abbaye qui porte un nom à coucher dehors. Elle s’appelle abbaye de Saint-Papoul. Le dénommé Saint n’a rien trouvé de mieux que d’être un ermite du Vème ou VIème siècle qui devient martyre en se faisant trancher le sommet de son crâne par un glaive alors qu’il est attaché à un chêne, les mains jointes et agenouillé de surcroît. Quelle sortie en beauté ! Et depuis ce jour, une source jaillit en ce lieu et serait miraculeuse ; ben voyons !

Vous me direz que ce n’est pas pire que Saint-Patrick, quoique ce dernier n’ayant pas été martyre. Pourquoi Patrick, tout simplement car c’est mon prénom et l’histoire de ce Saint n’est pas piquée des hannetons non-plus. En effet, ce dernier, évangélisateur de l’Irlande, aurait chassé tous les serpents du pays. Ben le gars, il ne prenait pas trop de risques car si vous trouvez un serpent en Irlande, je vous paie une bière 🙂 . Il faut dire que ces braves bestiaux qui aiment par-dessus tout la chaleur, se sont dits qu’il fallait mieux aller plus au sud pour trouver un peu de soleil 😉 sans forcement attendre que le dit Saint décide sous son bâton que la terre d’Irlande serait débarrassée de ces petites bêtes qui ne demandaient rien à personne. Comme quoi, les histoires de Saints sont difficiles à gober pour moi en tous cas. En fait, c’est. une métaphore mais bon raconté comme ça, c’est plus marrant.

Trêve de plaisanteries, découvrons un peu cette abbaye qui ne manque pas de charme. Celle-ci apparaît au lieu-dit Saint Papoul dans un acte de Louis le Pieux en 817. Ce n’est qu’au XIème siècle qu’elle connaît une période prospère en respectant les préceptes de Saint Benoît. En 1209, elle acquiert la seigneurie de Villespy et fait décorer le chevet de l’église par le maître de Cabestany, célèbre sculpteur de son temps. Elle sera peu actrice dans la guerre albigeoise et le pape Jean XXII en fait un évêché en 1317. L’abbé devient évêque et les moines chanoines. En 1319, le déclin de l’abbaye commence avec de nombreux pillages et c’est la Révolution qui lui donne son coup de grâce.

Classée aux monuments historiques au XIXème siècle, une campagne de restauration permet de redonner une splendeur passée à ce bel édifice. Le cloître et son chœur baroque sont à découvrir.

 

2 commentaires sur “Petite découverte architecturale : abbaye de Saint-Papoul

  1. Bonjour
    Lorsqu’on voit les piliers (en brique rouge) qui soutiennent une partie du cloître, ils donnent l’impression de fragilité qu’un rien pourrait mettre à terre.

  2. vanadze17
    14/09/2017

    Très joli cloître !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Number of visits

  • 14,567 visites
Follow Optical Aperture photography on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :