Optical Aperture photography

Villages, nature & animaux de France et d’ailleurs…

70 jours qui changent la vie d’un petit village de la région parisienne !

Plusieurs hôtes de renom sont passés ou ont vécu en ce lieu maintenant très connu du monde entier. Mais je crois que si un de ces personnages ne s’y était pas posé les 70 derniers jours de sa vie, la notoriété du village ne serait probablement pas au rendez-vous. Je pense que vous devinez… Vous avez trouvé ? Je parle d’Auvers-sur-Oise.

Le 20 mai 1890, un jeune néerlandais nommé Vincent Van Gogh y débarque et dans sa douce folie, il y réalisera 70 tableaux tous plus célèbres les uns que les autres avant de se tirer une balle dans la tête et trépasser deux jours plus tard le 29 juillet 1890.

Il naît le 30 mars 1853 au Pays Bas dans la petite ville de Groot-Zunderf (facile à prononcer, non ? 😉 ). Il est issu d’une famille bourgeoise qui œuvre déjà dans le domaine artistique. Il s’essaie au commerce de l’art mais se refuse à le voir comme une marchandise. Il se tourne alors en 1880 vers la peinture et en autodidacte, il s’inspire et analyse les peintres en vogue. Il prend quelques cours de peinture et échange ses idées avec des amis peintres. D’un esprit tortueux, il change souvent de villes, La Haye, Drenthe, Anvers, Paris, Arles pour finir à Auvers. Il y séjourne que quelques mois à chaque fois. Il commence réellement la peinture à l’huile qu’en 1885. A Arles, à partir de 1888, il découvre la lumière provençale et peint alors des paysages, la moisson et quelques portraits. En mai 1889, il quitte cette ville pour se rendre à l’asile de St Rémy-de-Provence. Plusieurs crises de démence l’empêchent d’être productif. Il y reste jusqu’en mai 1890. Théo son frère, à qui Vincent confie l’ensemble de ses toiles, lui demande alors d’aller à Auvers pour être suivi par le docteur Gachet, autre personnage majeur, tant en tant que médecin que comme amateur d’art et peintre occasionnel. Ce seront les derniers jours de sa vie qu’il passera à Auvers dans la petite auberge Ravoux. Il sera suivi par le docteur Gachet qui sera immortalisé comme sa fille et son piano par Vincent.

Théo reste le principal dépositaire de ses œuvres, il meurt six mois plus tard. Initialement enterré à Ultrecht, son épouse fera rapatrier sa dépouille afin qu’elle repose avec son frère à Auvers-sur-Oise.

Ce sera la femme de Théo, Johanna, qui fera connaître et reconnaître l’œuvre de son beau-frère. La toile « Tournesols » sera acquise par la National Gallery de Londres en 1924 et ce sera alors la consécration du peintre. En 1930, le Museum of Modern Art de New York lui consacrera une exposition qui attirera alors 120 000 personnes.

Aujourd’hui, si vous souhaitez acquérir une toile du maître, il va falloir sortir le chèquier avec quelques chiffres devant la virgule. 🙂

Un petit coin de France à découvrir…

 

 

Publicités

3 commentaires sur “70 jours qui changent la vie d’un petit village de la région parisienne !

  1. vanadze17
    29/05/2017

    Un petit village très célèbre où je compte bien aller un jour… 🙂

  2. Lectures au Coeur
    30/05/2017

    Un incontournable de l’histoire de la peinture …
    Merci pour cette belle invitation à marcher sur les traces de Van Gogh 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Number of visits

  • 14,076 visites
Follow Optical Aperture photography on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :