Optical Aperture photography

Villages, nature & animaux de France et d’ailleurs…

« Dans l’île de Ré, ma belle adorée… »

Cette invitation est un hymne à la nature ! Une façon de vivre semble y rester authentique. Il est vrai que nous sommes en mars, le temps est mitigé. Les cohortes de juillettistes et aoûtiens ne sont pas encore là ! (ouf)
Nous visitons l’île d’un bout à l’autre en passant par Saint Martin en Ré bien sûr, la Couarde, Ars et Saint-Clément-des-Baleines. Nous poussons jusqu’au phare des Baleines et au-delà jusqu’à Trousse Chemise après une visite de Les Portes en Ré. Le soleil est voilé en ce début d’après midi mais ça reste agréable. Nous en profitons pour faire une promenade dans la réserve ornithologique de Lilleau des Niges. Les oiseaux n’étant pas chassés, les conversations y sont animées ; ça piaffe dans tous les sens…

Les petits villages déjà cités possèdent des venelles sinueuses et étroites. Les murs d’un blanc quasiment pur est de mise et les volets verts tranchent. Malheureusement les roses trémières ne sont pas là et pour cause. On imagine alors ce que serait ces ruelles à la saison ! Il n’y a personne c’est le désert. Pourtant il y a une activité mais cela nécessite de se rapprocher du bord de mer.
Alors on se met à rêver à une vie plus douce loin des trépidations parisiennes. Là, on dirait que le temps s’est arrêté pour vivre au gré des marées. Autant cette pose est agréable mais pourrai-je y vivre ?
La soirée se profilant, nous revenons sur Saint Martin. Nous déambulons dans les rues. La ville fortifiée par Sébastien Le Preste de Vauban est désormais classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour connaître un peu plus la vie sur l’île, d’autant qu’un petit crachin s’était invité, nous sommes allés visiter le musée ultra moderne d’Ernest Cognacq. Il permet de découvrir différentes facettes de l’île depuis les temps les plus reculés. Il est expliqué comment les fortifications ont été faites et pourquoi. N’oublions pas aussi le bagne qui était une étape avant le départ des prisonniers pour Cayenne.
Deux ou trois photos pour accompagner ce post. Elles ne sont pas nécessairement représentatives de l’île mais ça donne une idée…

Un commentaire sur “« Dans l’île de Ré, ma belle adorée… »

  1. Fabien
    12/12/2012

    Mais que lis-je ? Tous les charmants petits « villages » rhétais sont passés en revue SAUF La Flotte-en-Ré ?? Quel oubli… car c’est l’un des plus charmants !! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Number of visits

  • 14,567 visites
Follow Optical Aperture photography on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :